Conseil d’ami avant de lire cet article : si tu es intéressé(e) par le développement iOS, commence par télécharger XCode ! Il est très lourd donc très long à télécharger. La lecture de cet article te fera passer le temps 🤭

Après avoir découvert les différentes étapes pour publier ta première application mobile, rentrons dans le vif du sujet et découvre quelques conseils pour bien débuter dans le développement mobile et devenir un(e) développeur(se) iOS.

Environnement de développement

Le développement d’applications Apple est (presque) exclusivement réservé à l’environnement macOS. Il est possible de détourner le développement en codant sur Xcode intégré à une plateforme Linux mais la compilation et la mise en production sur l’App Store ne pourra se faire qu’à partir d’un mac.

 XCode

C’est l’environnement de développement officiel d’Apple et permet de crée des applications macOS, iOS, iPadOS, tvOS et watchOS. Il est disponible gratuitement mais pèse plus de 7 Go. Il faudra t’armer de patience si, comme moi, tu as une connexion qui laisse à désirer.

 Simulateur

Pour tester ton application dans « de vraies conditions », tu vas pouvoir la tester sur un vrai appareil virtuel, c’est ce qu’on appelle le simulateur →

Il est « livré » avec XCode.

Apprendre Swift

Pour coder sur XCode, tu vas devoir te familiariser avec Swift, LE langage de développement utilisé pour le développement natif d’Apple.

Il remplace aujourd’hui Objective-C, l’ancien langage de développement iOS basé sur C, et a été sorti en 2014. Il est, d’après le site d’Apple, jusqu’à 2,6 fois plus rapide qu’Objective-C et jusqu’à 8,4 fois plus rapide que Python 2.7.

Si tu as envie d’apprendre ce langage jeune et mise à jour régulièrement (Swift 5.8 date du 30 mars 2023), je te prépare des articles plus poussés afin de te familiariser avec celui-ci.

Pra-ti-que !

Comme pour le dessin, la couture, la porterie ou l’haltérophilie, le meilleur moyen pour devenir bon dans un domaine est la pratique. Il est important de faire faire faire et refaire pour bien intégrer les concepts.

Le meilleur moyen de devenir un développeur senior est donc la pratique et surtout, la pratique des bases. Ça peut paraître un peu niais mais c’est tellement important de bien maîtriser ses bases et c’est ça qui va faire de toi un développeur aguérri.

Pour t’aider à bien maîtriser tes bases, je te propose un petit défi : #100DaysOfSwiftUI. Cékoacetruc ?

Les défis « 100 days of … » consistent à « s’imposer » 100 jours de code à la suite (quand on aime, on ne compte pas), sans faillir, en allant au bout de son objectif. 100 jours de code, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse jour férié. Et c’est vraiment un petit pas mais ça ne peut que te rendre meilleur(e) dans ton (futur) métier.

Si tu te débrouilles pas trop mal en anglais, tu peux suivre 100 days of SwiftUI de Paul Hudson (@twostraws sur Twitter) (sinon, tu peux utiliser DeepL car les leçons sont vidéos et retranscrites donc facilement collable dans un traducteur en ligne).

Il a construit ce programme afin d’aider les débutants à apprendre les bases de ce langage qu’il aime tant et je trouve cette initiative très motivante.

Mindset

Commencer l’apprentissage d’un nouveau langage, c’est faire face à des difficultés, des blocages et on peut parfois se sentir seul(e) devant son écran… C’est pourquoi il est important d’avoir un bon mindset.

Echanger avec d’autres développeurs

Avant d’abandonner un projet dans lequel tu es coincé ou simplement pour le plaisir, tu peux te rendre sur un forum, un groupe FB ou LinkedIn ou tout autre endroit ou traîne un développeur iOS. Il y aura toujours quelqu’un pour t’aider, te pousser dans la bonne direction ou encore t’aiguiller dans tes choix techniques.

Se fixer des objectifs

Est-ce que tu as tendance à commencer mille projets et à les abandonner au bout de quelques jours/semaines/mois ? Tu n’es pas seul(e).

Un moyen d’arriver à ses fins est de se fixer au moins un objectif. Puis de découper le gros objectif final en plein de bébés objectifs qui vont permettre d’arriver là où tu souhaites arriver.

Tu peux déterminer cet objectif grâce à la méthode SMART :

          • Spécifique : être précis sur le but
          • Mesurable : définir une date, un moyen de mesurer la fin du projet de manière précise
          • Atteignable : doit être assez challengeant mais atteignable pour toi
          • Réaliste : être possible pour ton niveau et tes obligations de vie
          • Temporel : se défini dans la durée

Tu peux touver plus d’infos, si ça t’intéresse, ici.

Faire du sport

 Quel rapport avec le développement me diras-tu ?

Eh bien, faire du sport permet d’augmenter, entre autres, ta capacité de concentration ! Ça t’aide également à mieux dormir, mieux réfléchir et donc être plus performant dans tes projets.

Et puis, ça réduit le risque de problème de dos, d’augmentation de masse graisseuse ou encore de problème cardiaque. Donc plus d’excuse pour ne pas se bouger 😝

Faire des pauses

Etre développeur(se), c’est être constamment devant un écran. Et ça peut finir par des migraines, des problèmes de dos, des troubles de la vue, des … bref, je voudrais pas que tu prennes peur parce que, si tu gères bien ton temps et ton espace, tu peux très bien t’en sortir (dixit la personne qui a beaucoup de mal à faire des pauses 🫣).

Faire des pauses est le meilleur moyen d’éviter ou de diminuer les risques de faire face à ces problèmes mais ça t’aidera aussi à être plus productif(ve). En effet, il m’arrivait assez souvent d’être bloquée sur des broutilles dans mon travail et le fait de m’éloigner de mon ordinateur, d’aller boire un verre d’eau ou de discuter avec quelqu’un, m’aidait à réfléchir autrement et à résoudre facilement mes blocages.

Bien sûr, nous sommes 7 milliards, donc 7 milliards de corps différents et peut-être ne ressens-tu pas ce besoin. Et c’est ok ! Finalement, le plus important c’est de t’écouter et de faire ce qui te paraît juste pour toi.

Et toi, quelles sont tes astuces pour bien démarrer un projet ?

Si tu as aimé cet article, partage le 🫶